Monday est un outil de gestion développé en 2010 par la société israélienne Wix.com. Au début conçu comme une solution interne. En 2012, Wix en fait un produit commercial nommé daPulse, offert par une société éponyme désormais distincte. 

Plusieurs tours de levée de fond sont alors organisés. En 2017, le nom « daPulse » est abandonné et Monday est baptisé Monday. En 2019, la société annonce un financement total porté à 234 millions de dollars.

Porté par une architecture et une interface au design original, Monday.com s’est fait une place sur le marché des logiciels de gestion

Ce qu’on aime : 

  • Prix attractifs 
  • Richesse de fonctionnalités. 
  • Plateforme ultra-personnalisable qui sert des usages polyvalents. 
  • Interface traduite en français. Grande quantités de ressources d’apprentissage, y compris des webinaires gratuits en français. 
  • Une esthétique réussie, à la fois pratique, colorée et épurée.   

Points à améliorer :

  • L’application mobile ne se rafraichit pas en temps réel. 
  • La hiérarchisation des notifications pourrait être améliorée

À propos du logiciel de gestion de projet Monday

Monday est un logiciel de gestion de projet qui fonctionne en mode SaaS. C’est à dire que les données de ses utilisateurs sont stockées en ligne sur des clouds. Cela vous dispense de gérer votre propre serveur pour l’héberger. Monday est fréquemment audité par des commissions indépendantes de sécurité. Cela lui permet de communiquer sur son respect des normes ISO27001, SOC2 et SOC3 et sa conformité aux lois européennes en matière de confidentialité (RGPD).

On utilise Monday grâce à un navigateur web, ou grâce à une application mobile développée par la marque. L’application est disponible sur IOS et Android. 

Monday propose une version gratuite, et plusieurs forfaits payants à l’année ou au mois.

Pourquoi utiliser Monday.com ?

Le but de Monday est de faciliter l’organisation des entreprises. Le logiciel Saas fournit des fonctions pour communiquer et visualiser ensemble les projets à réaliser. 

La progression de chaque projet peut être suivie tâche par tâche. Monday propose aussi la centralisation des données issues d’applications tierces sur sa plateforme, ce qui permet de les échanger sans envoi d’e-mails superflus.

On peut aussi éditer des rapports de productivité pour mieux gérer son budget et ses ressources humaines. 

👉 Tester monday.com gratuitement

À qui s’adresse le logiciel Monday ? 

Au contraire des solutions spécialisées comme Jira ou Sprintly, Monday est un logiciel polyvalent. Il faut aussi le distinguer de logiciels simplifiés comme Trello, car Monday est une plateforme puissante, qui intègre un grand nombre de fonctionnalités. 

La personnalisation est un des principes phares de Monday. Les créateurs de Monday.com ont voulu sortir le logiciel de centralisation parfait. Celui sur lequel tous les secteurs d’une entreprise et chaque équipe peuvent se rejoindre, trouver les outils qui leur correspondent et collaborer ensemble sans friction. 

Il faut dire que leur projet est plutôt réussi. À ce jour, Monday revendique équiper des clients dans plus de 200 secteurs d’activité différents, allant de la R&D à la gestion de clientèle, en passant par le marketing, la création graphique, et la gestion d’investissement en immobilier ou en bourse …

Comme nous allons le voir, Monday est donc une solution idéale pour la gestion de projets transverses. Il déploie son potentiel quand est nécessaire la collaboration de plusieurs équipes aux compétences différentes.

Certifications & récompenses du logiciel Monday

Comme nous l’évoquions précédemment, Monday est une entreprise plaçant la sécurité de ses utilisateurs au centre de ses préoccupations. Monday a obtenu les certificats ISO27001:2013, ISO27018 :2014, SOC2 et SOC3. Ces certificats, qui ne peuvent être obtenus que sur décisions de commissions indépendantes assermentées par l’État américain, sont des références en matière de confidentialité.  

Prise en main du logiciel Monday

Monday avis

Ergonomie et simplicité de prise en main 

L’arborescence de Monday se découpe en tableaux, qui peuvent être regroupés dans différents dossiers. Le tableau évoque beaucoup par son concept la fiche Excel. Il est organisé en lignes et en colonnes. À chaque jonction, une cellule est à remplir avec diverses données. Chaque ligne représente une tâche à accomplir.

Au contraire d’Excel, Monday n’est pas fait pour inscrire des formules mathématiques complexes, mais il propose surtout un choix de saisie automatisée. Vous pouvez y inscrire des dates, y sélectionner d’autres utilisateurs à assigner, utiliser un système de notation avec des étoiles, employer une gestion automatique des tags ou attacher des pièces jointes importées de Google ou OneDrive … 

Dans une cellule, on peut aussi afficher la barre de progression d’une tâche, une étiquette d’approbation quand le chef de projet a vérifié ce qui devait l’être, ou pointer vers des données externes au tableau. Par exemple, vous pouvez surveiller depuis le tableau lié les résultats d’une campagne d’e-mailing, mail par mail, en utilisant une intégration adaptée. 

Des affichages alternatifs permettent de voir les données incluses dans un tableau sous différentes formes. On retrouve bien sûr la vue en calendriers, en diagrammes de Gantt et en tableaux Kanban. Originalité de Monday, une vue géographique, liée à Google Map, est également proposée. Elle permet de voir sur une carte l’emplacement où se déroulent vos prochains évènements. 

Notons l’existence de la fonction « workspace ». Cette fonction permet de gérer différentes équipes sur des projets transverses. Un workspace se gère en parallèle d’un dossier. Sur chaque workspace, vous pouvez ajouter des membres de votre organisation, et leur donner d’un coup accès à une liste de tableaux privés. Cela évite d’avoir à les ajouter manuellement tableau par tableau.

En ce qui vous concerne spécifiquement, des onglets permettent de naviguer rapidement entre ses notifications et ses tâches personnelles. Comme sur Asana, il y a un onglet « Ma Semaine », qui est l’équivalent de l’onglet « Mes tâches ». Il affiche une liste des tâches personnelles pour les jours à venir. Gagnez du temps ainsi, plutôt que de naviguer entre les différents tableaux. 

Quant aux notifications, elles sont visibles dans l’onglet « boîte de réception ». Elles s’affichent telles des étiquettes dans un flux, avec une fonction de commentaires et de likes directement interactives. 

De tous les logiciels de gestion de tâche, Monday est sans doute celui qui assume le mieux son pastiche des grands réseaux sociaux. On regrette par contre qu’à l’instant où nous écrivons ces lignes, il n’y ait pas encore de filtre assez performant pour d’un coup faire ressortir les notifications vraiment pertinentes. 

Enfin, le design est très réussi. C’est en tous cas ce que nous pensons à la rédaction. Il est à la fois épuré et moderne, efficace et cohérent, coloré sans être bariolé (oubliez les licornes animées d’Asana). 

Il y a une part de subjectivité dans l’appréciation esthétique d’une interface, mais il faut au minimum reconnaître à celle de Monday sa lisibilité, ce qui en fait un avantage incontestable de cet outil. 

Les fonctionnalités

Monday est un outil complexe et nous ne pouvons pas, sans écrire des dizaines de pages, passer en revue détaillée tous les outils qu’il propose. Nous pouvons, par contre, vous donner un aperçu des essentiels dans le cadre d’une utilisation basique. 

Guests et tableaux partagés 

Comme nous l’évoquions précédemment, le tableau est au cœur de la matrice Monday. Sur chaque tableau de bord, vous pouvez créer et afficher des éléments utiles à l’accomplissement de vos différentes tâches. 

Trois niveaux d’accès peuvent être choisis. Ils déterminent qui peut voir le tableau en question. Les tableaux dits « principaux » sont accessibles à l’ensemble de votre organisation. Les tableaux « privés » ont un accès restrictif, sur invitation seulement. Enfin, on peut créer des tableaux de bord « partagés » entre chaque utilisateur d’une même équipe. 

Les tableaux partagés sont accessibles aux invités de votre entreprise, ceux qui ont le statut de « guest ». En pratique, il peut s’agir d’un client, d’un freelance ou encore d’un prestataire. Pour inviter un guest, un simple e-mail, qu’on peut envoyer depuis l’application, suffit. 

Les guest peuvent interagir avec les tableaux dans les mêmes latitudes que le reste de votre organisation : ils peuvent entrer ou supprimer des données, créer de nouvelles tâches, commenter ou joindre des fichiers … à condition que vous le désiriez. Cette nuance nous amène à parler de l’outil de gestion des permissions.  

Gestion des permissions accordées aux membres de l’entreprise

Monday propose une puissante fonction de gestion des permissions à chaque utilisateur. Tableau par tableau, vous pouvez définir précisément ce que les autres utilisateurs peuvent faire : entrer une donnée, supprimer une donnée, ajouter une tâche, détruire une tâche : tout est paramétrable

Par ailleurs, depuis la section paramètre, un administrateur peut régler les niveaux d’autorisations globaux accordés au reste des utilisateurs. Pour toute l’entreprise, il est par exemple possible de censurer l’exportation des données, ou l’invitation de nouveaux invités. 

Les commentaires avec interactions par mail

Comme sur de nombreux logiciels concurrents, Monday propose d’échanger avec son équipe par un système de commentaires. Chaque tâche peut ainsi disposer d’une section commentaires. 

Cela permet de discuter du travail en cours, ou par exemple aux employés de demander à leurs chefs de projet des renseignements. Fait utile à noter, cette section commentaire est nativement intégrable à sa boite mail. L’échange fonctionne ensuite dans les deux sens : vous recevez les commentaires sur votre messagerie et pouvez y répondre depuis elle-même.

Les journaux d’activité

Enfin, Monday archive des journaux d’activité complets. Ces journaux d’activité sont de deux types : il y a un journal pour chaque élément d’un tableau, et un journal global, qui est associé au tableau lui-même. 

Ces journaux permettent de facilement retracer les modifications passées. Toutefois, il n’y a pas sur Monday de fonction wiki qui permette d’archiver les différentes versions d’un fichier émulé, comme sur ClickUp ou Notion. 

Intégration du logiciel Monday avec d’autres outils 

Monday est un logiciel intégré et intégrable. Il possède une API programmable en JSON REST. Toutefois, toutes les intégrations aux applications bureautiques les plus connues sont automatisées. 

Cela fait de Monday une solution de grande envergure, qu’on peut adapter facilement à de nombreux contextes. On va d’ailleurs vous expliquer comment on peut utiliser les intégrations pour employer la plateforme comme solution CRM

Tout d’abord, Monday s’intègre à de nombreuses solutions d’e-mailing, comme Mailchimp ou ActiveCampaign. Si vous avez édité des formulaires depuis ces logiciels, sur lesquels vos leads s’inscrivent, leurs informations peuvent être dupliquées en automatique dans Monday. 

Pour importer une liste entière, vous pouvez employer des fichiers Excel, format que Monday traite facilement. Par la suite, l’intégration aux solutions d’e-mailing est assez profonde pour que Monday puisse récupérer les informations tel que l’ouverture du mail par les contacts, ou leur clic sur un lien. 

Grâce à un système d’automatisation, vous pouvez, sans ne taper aucune ligne de code, segmenter une liste e-mail en fonction des actions de vos contacts. 

Vous pouvez transformer automatiquement leurs actions en tâches à traiter par vos équipes. Par exemple, vous pouvez faire en sorte qu’un certain niveau de qualification bascule votre contact dans une liste à traiter par vos services de vente téléphonique pour un appel commercial.

Enfin, il est possible d’intégrer Monday à votre solution de facturation. Cela permet de gérer le processus sans quitter la plateforme. Monday aggloméra ensuite les données de facturation. Vous pouvez les retrouver dans les tableaux de bord et les utiliser pour créer des rapports de productivité

Surveillez ainsi votre rentabilité en temps réel, et si vous le voulez en tenant compte de projections calculées sur la base de votre nombre de clients qualifiés, toujours depuis la plateforme de gestion Monday.

Service client et support du logiciel Monday

Sur Monday, l’interface est traduite en français. Un grand nombre de ressources est disponible également en français, dont des vidéos et webinaires. Elles permettent d’apprendre à utiliser l’outil à son plein potentiel.  

En ce qui concerne le service client, les utilisateurs ne déplorent dans leurs avis aucun problème de communication ni de réactivité. Leurs équipes parlent français. Monday est d’ailleurs utilisé par de grandes sociétés françaises, comme Deezer, Carrefour ou BNP Paribas.


Offres et tarifs du logiciel Monday

Offre gratuite 

Monday propose une version gratuite assez complète mais dont l’utilisation est limitée dans le temps à 14 jours afin de vous faire une idée sur le logiciel.

Offre payante 

En ce qui concerne l’offre payante, Monday se distingue par des prix plutôt bas à l’égard de ceux pratiqués par la concurrence. 

Le plan Basique coûte 8€/ utilisateur /mois. Ce forfait permet de personnaliser les tableaux comme bon vous semble, ainsi que de profiter de 5Go de stockage pour vos fichiers.

Le plan Standard coûte 10€/ utilisateur /mois. Il débloque de nombreuses fonctionnalités essentielles comme l’accès aux invités, les intégrations et automatisations, ainsi que la vue en diagrammes de Gantt.  

Le plan Pro coûte 16€/ utilisateur /mois. Il octroie des fonctions perfectionnées, comme le time-tracking et la gestion des dépendances.

Enfin, le plan Entreprise est disponible sur devis. Son utilisation permet surtout d’avoir un accès privilégié au support, et de se faire créer des intégrations sur mesure à des logiciels professionnels spécifiques.

Avis des clients, premium, entreprise 


Monday est un outil globalement apprécié de ses utilisateurs. Sur G2.com, il reçoit la note de 4,7/5, sur la base de 5660 avis à l’instant où nous écrivons ces lignes. Sur Trustradius, sa note de 8,7/10 est calculée à partir de 2503 avis.

Notre avis sur le logiciel de gestion Monday

Monday est un logiciel performant. Il permet de réunir sur un même espace virtuel l’ensemble des secteurs d’une structure, même si cela suppose de conjuguer des besoins très différents. 

Toutefois, il faut avoir conscience que le cumul de fonctionnalités nécessaires à cette ambition peut parfois créer un effet « trop-plein » lors de la prise en main. Monday n’est sans doute pas la solution de gestion la plus simple à appréhender pour un néophyte. Il en ressort une courbe de bénéfice/investissement assez abrupte. 

👉 Tester monday.com gratuitement

FAQ

Le logiciel Monday est-il adapté aux TPE et PME ? 

Monday est un logiciel de gestion adapté aux petites entreprises comme aux plus grandes. Puisqu’il est fortement personnalisable, il est en particulier indiqué aux entreprises polyvalentes. 
Ce sont les entreprises dont les divers secteurs ont besoin de communiquer des informations tout en les traitant avec des compétences différentes. 

Qu’est-ce qu’un logiciel de CRM ? 

CRM est en anglais l’acronyme de « Customer Relationship Management ». En français, on peut le traduire par GRC : « Gestion de la Relation Client ». Le CRM est l’archivage des interactions d’un client avec votre structure. Ces interactions sont diverses : achat, ajout au panier, ouverture d’un email commercial, envoi d’un ticket client en font partie. 

Un CRM bien entretenu permet de savoir exactement quelle est la relation que l’entreprise entretient avec chaque personne. Cela a plusieurs utilités, comme le fait de proposer un SAV adapté, ou d’envoyer le bon message de vente au bon moment. C’est une solution de management très efficace. 

Tant qu’une entreprise ne gère qu’une poignée de clients, elle peut faire sa gestion de la relation client à la main. À partir d’une certaine échelle, il faut toutefois automatiser le traitement du CRM avec un outil adapté. Il existe des logiciels spécifiquement conçus à cette fin, mais Monday peut également être utilisé comme un logiciel CRM comme nous l’évoquions précédemment.