Vous cherchez à peaufiner votre stratégie pour un entretien téléphonique ?

Découvrez nos 10 conseils dans cet article.

Vous venez de décrocher un entretien d’embauche dans la boîte de vos rêves, et la 2ème étape est l’entretien téléphonique.

Vous vous mettez la pression, c’est normal. Mais ne vous inquiétez pas, cette étape n’est pas la plus compliquée du processus de recrutement.

Il y a cependant quelques pièges à éviter afin de réussir correctement son entretien téléphonique.

Découvrons ensemble les bonnes pratiques pour afin de passer à l’étape suivante du recrutement. 💫

Qu’est-ce qu’un entretien téléphonique ?

Un entretien téléphonique est une des premières étapes du processus de recrutement d’une entreprise qui consiste en un court échange téléphonique (15-45min) entre le recruteur et le candidat.

Le but de l’entretien téléphonique pour le recruteur est de pouvoir filtrer une partie des candidats qui conviennent le moins pour le poste convoité.

Pour le candidat, l’entretien téléphonique est également intéressant et est une opportunité à saisir pour analyser le feeling avec le recruteur et pour s’assurer de rejoindre l’entreprise qui convient le mieux.

10 conseils à suivre pour réussir un entretien téléphonique

Préparez votre pitch

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Vous le savez, cette question est inévitable, alors mieux vaut si préparer parfaitement.

Nous avons recensé 2 cas de figure ici :

Si vous sortez juste d’école :

Vous commencerez par présenter votre cursus universitaire, pour ensuite parler de vos différentes expériences professionnelles, vos stages, etc…

Si par exemple, vous avez des projets professionnels de type freelance, participation à des conférences, webinaires, etc.., nous vous recommandons d’en parler également durant cet entretien.

Cela peut être un bon moyen pour montrer votre plaisir de travailler et d’apprendre toujours plus.

Si vous avez déjà quelques expériences pro :

Pour préparer votre discours, nous vous recommandons de garder simplement vos expériences professionnelles principales, de donner votre poste occupé et ensuite d’expliquer brièvement vos missions puis vos résultats.

Simple, clair, précis.


La plupart des candidats aujourd’hui explique les missions mais s’arrête alors ensuite.

Même si le recruteur RH n’est pas votre futur manager, il ne sera que positif de parler des résultats obtenus lors de vos expériences passées.

Renseignez-vous sur l’entreprise

Ce conseil paraît évident, pourtant la plupart des candidats connaissent qu’à peine l’entreprise pour laquelle ils postulent.

Ce qui peut vite devenir problématique si le recruteur vous demande ce que vous savez sur l’entreprise ou même pourquoi vous souhaitez les rejoindre.

Notre conseil : regardez leur site web, décortiquez les pages et comprenez clairement comment fonctionne l’entreprise, leurs clients, business model, etc…

Un petit plus est de jeter un oeil sur les réseaux sociaux pour voir les dernières actualités de l’entreprise. De ce fait, vous pourrez être percutant en face du recruteur et rebondir sur certains sujets ou même poser des questions pertinentes.

Soyez pertinent et clair dans vos propos

On a tous déjà bafouillé durant un entretien, quel que soit la raison.

Et bien sûr, cela est à éviter le plus possible car bafouiller va vous faire paraître instable ou indécis.

Gardez votre ligne directrice, parler clairement et assez fort et si vous ne savez pas comment répondre à une question du recruteur, ne paniquez pas.

Lorsque vous parlez de vos expériences, racontez-les dans lors chronologiques par exemple ou par ordre d’importance.

Bien sûr, évitez au maximum les mensonges, car tôt ou tard, l’entreprise le découvrira et cela pour mener à des situations gênantes.

Installez-vous dans un environnement professionnel

Cela paraît anodin mais s’installer dans un lieu de confiance, calme et bien rangé pour votre entretien vous permettra de vous concentrer pleinement sur l’entretien en lui-même.

Par exemple, si vous avez un bureau installez-vous s’y ou dans une pièce autre calme.

Préparez-vous à une mise en situation

Bien que de plus en plus rare durant le premier entretien, certaines entreprises pratiquent encore ce genre de casse-tête pour le candidat, la mise en situation.

Mais alors comment s’y préparer ?

Ayez du bon sens et toujours un coup d’avance.

Par exemple, si vous postulez à un emploi de commercial, il est fort probable que le recruteur vous demande une mise en situation sur un sujet de négociation ou de vente directe.

Entrainez-vous donc à cette exercice en amont avec un(e) ami(e) afin de ne pas vous sentir démunie face à cette situation.

Adaptez votre vocabulaire à l’offre d’emploi

Pour faire simple ici, bien que vous ayez les compétences demandées sur l’offre d’emploi, l’idée est de paraître expert dans le domaine et compétences demandées.

Adaptez votre vocabulaire avec les termes utilisés sur l’offre d’emploi est un gros plus et le recruteur verra mieux en vous le candidat idéal.

Pensez donc à bien lire toute l’offre d’emploi avant l’appel ou même à l’avoir sous les yeux durant l’entretien et adaptez votre discours.

Adoptez un ton amical, dynamique et professionnel

Comme l’entretien est basé sur la voix, évitez toute nonchalance ou voix faible durant vos quelques minutes d’entretien.

Café ou Red bull, chacun sa technique, mais soyez dynamique !

Les recruteurs voient passer des dizaines de profils alors soyez celui qui ressort du lot en étant dynamique et amical.

Attention, amical ne veut pas dire familier. Restez professionnel en toute circonstance !

Soyez prêt 10 minutes avant l’appel

Cela est rare mais un recruteur peut potentiellement vous appeler avant l’heure de rendez-vous pour une raison ou une autre.

Si vous êtes disponible, soyez opérationnel 10 minutes avant l’heure d’entretien, ce qui vous permettra d’assurer un appel en avant, juste au cas où !

Également, gardez votre ordinateur à portée avec votre boîte mail ouverte dans un onglet pour anticiper tout message de dernière minute du recruteur.

L’ordinateur peut également vous servir de prise de notes.

Posez des questions pertinentes

Le recruteur vous a présenté le poste, vous vous êtes présenté, il est désormais temps de passer aux questions.

Règle importante, toujours avoir des questions à poser.

Le fait de poser des questions montrera votre intéressement dans le poste et l’entreprise.

Gardez à l’esprit que cet entretien téléphonique est un échange avec toute chose.

Rendez-vous dans la dernière section de l’article pour avoir quelques exemples de questions à poser lors de votre entretien téléphonique.

Terminez en beauté

Pour conclure votre entretien, remerciez le recruteur pour son temps et mettez en avant votre dynamisme encore une fois et votre disponibilité.

Rien de tel pour finir un entretien que de terminer sur une note positive ou un fait marquant que vous n’avez pas encore abordé.

Par exemple, si vous avez fait la même école que le recruteur, si vous connaissez une personne dans l’entreprise ou autre.

Nous vous conseillons d’aller voir le profil du recruteur sur Linkedin avant votre entretien pour déceler des points communs par exemple.

Une fois l’entretien terminé, n’oubliez pas d’envoyer un email de remerciement dans la foulée pour démontrer votre envie d’aller plus loin, votre disponibilité et votre détermination.

Comment préparer un entretien téléphonique ?

  • Préparez votre pitch
  • Renseignez-vous sur l’entreprise
  • Soyez pertinent et clair dans vos propos
  • Installez-vous dans un environnement professionnel
  • Préparez-vous à une mise en situation
  • Adaptez votre vocabulaire à l’offre d’emploi et aux compétences demandées
  • Adoptez un ton amical, dynamique et professionnel
  • Soyez prêt 10 minutes avant l’appel
  • Posez des questions pertinentes
  • Remerciez le recruteur au téléphone et envoyez un email de remerciement dans la foulée

Quel est l’objectif d’un pré-entretien téléphone ?

L’objectif d’un pré-entretien téléphonique pour le recruteur est de pouvoir filtrer une partie des candidats qui conviennent le moins pour le poste convoité.

Le recruteur va vérifier différents points qui peuvent varier d’une entreprise à l’autre comme par exemple :

  • votre motivation
  • votre disponibilité
  • votre fit avec la culture d’entreprise

Quelles questions poser en entretien téléphonique ?

C’est généralement la dernière étape de l’entretien téléphonique, mais une étape qui a son importance !

Poser les bonnes questions durant cet entretien à plusieurs avantages :

  • Vous y verrez plus clair quant à vos attentes
  • Le recruteur verra votre implication
  • Vous vous projeterez mieux dans l’entreprise

Voici quelques exemples de questions à poser durant l’entretien téléphonique :

  • Combien d’étapes y-a t’il dans le processus de recrutement
  • Quelle est la prochaine étape du processus de recrutement
  • Quand puis-je espérer un retour de votre part ?
  • Combien d’employés compte l’entreprise ?
  • Comment est structuré le département <votre département> ?
  • Est-ce que le télé-travail est autorisé ?
  • Comment est la culture de l’entreprise ?
  • Comment s’effectue la communication en interne ?